Assainissement
Logo Les Pavillons Montois
vendredi 31 juillet 2015

Des solutions pour un assainissement individuel et autonome

L'assainissement non collectif (ANC) désigne les installations individuelles de traitement des eaux domestiques. Quelles solutions choisir ?

Si votre habitation n'est pas desservie par un réseau public de collecte des eaux usées, vous devez mettre en place votre propre solution d'assainissement. L'assainissement non collectif (ANC) désigne les installations individuelles de traitement des eaux domestiques avant qu'elles soient rejetées dans le milieu naturel.

La fosse toutes eaux

L'assainissement individuel est techniquement efficace et fiable. Depuis le 1er janvier 2012, la réglementation interdit les anciennes fosses septiques en maison neuve. C'est donc la fosse toutes eaux qui est la solution d'assainissement la plus utilisée. 

Son principe est simple : toutes les eaux usées (eaux ménagères et eaux-vannes) sont collectées dans une cuve où elles subissent un prétraitement qui les débarrasse des matières en suspension et des graisses. Un second traitement est nécessaire pour supprimer les matières polluantes. Le reste est alors évacué par un trop-plein vers un réseau d'épandage souterrain constitué d'un maillage de drains qui en achève l'épuration avant l'évacuation dans le milieu naturel.

Entretien de la fosse toutes eaux 

Une fosse toutes eaux est une cuve parfaitement étanche destinée à la collecte et à la liquéfaction de l'ensemble des eaux usées domestiques d'une habitation : eaux-vannes et eaux ménagères à l'exception des eaux pluviales. Contrairement à un raccordement à un réseau collectif d'assainissement, une fosse toutes eaux nécessite un minimum d'entretien. Une vidange doit être réalisée tous les quatre ans par une entreprise spécialisée ceci afin d'éviter le colmatage du réseau d'épandage par les boues accumulées dans la fosse et qui à terme bloquerait l'évacuation des eaux usées de l'habitation.

Deux autres dispositifs ont été validés par la nouvelle réglementation mais le coût est supérieur.

La micro-station d'épuration

Une micro-station d'épuration fonctionne sur le même principe qu'une station d'épuration urbaine grâce à un procédé à culture libre, dit « à boue activée » ou à culture fixée.

Les micro-stations d'épuration à culture libre (bactéries en suspension dans l'eau et la boue) ou à culture fixée (bactéries fixées sur des supports) traitent l'eau de manière biologique. Elles utilisent les micro-organismes ou les bactéries naturellement présents dans l'eau pour transformer et dégrader les matières organiques. Comme ce procédé ne nécessite pas d'adjonction de produits chimiques, il est moins dangereux pour l'homme et la nature. Après traitement, les  eaux peuvent être rejetées directement dans le milieu naturel ou être réutilisées en irrigation souterraine pour le jardin.

Avantages

  • Pas de mauvaises odeurs,.
  • Peu encombrante (moins de 10 m²).

La phytoépuration

Ce système de traitement des eaux utilise des plantes macrophytes, des substrats et des microorganismes au sein d'une zone humide artificielle, pour reproduire un écosystème épuratoire naturel.

Appelée aussi lagunage , la phytoépuration se sert des bactéries naturellement présentes dans le système racinaire des plantes pour épurer l'eau. Les bactéries aérobies se nourrissent des matières organiques qu'elles transforment  en matière minérale assimilable par les plantes. En retour, les plantes aquatiques fournissent de l'oxygène aux bactéries par leurs racines.

Le système dirige ainsi les eaux usées vers des filtres plantés de végétaux capables d'absorber les polluants tels que les nitrates ou les phosphates. Les espèces végétales les plus utilisées sont  des plantes persistantes émergentes telles que les bambous, roseaux, massettes, laîches...

Avantages

  • Pas de mauvaises odeurs.
  • Système performant.
  • S'intègre parfaitement au paysage.

Dans le cadre de votre permis de construire, du certificat d'urbanisme, d'une réhabilitation de bâtiment, vous devez réaliser une étude de filière ou étude à la parcelle.

Elle permet de mettre en place le système d'assainissement adapté à vos besoins, à votre terrain et aux normes réglementaires. Elle est la garantie du bon fonctionnement de votre assainissement autonome. Cette étude de filière, Les Pavillons Montois s'en chargent pour vous. Elle est faite par un bureau d'étude spécialisé qui se déplace sur le site et qui réalise :

  • Des sondages pédologiques.
  • 1 relevé topographique.
  • 1 analyse complète du terrain (habitat, eau, végétation, aménagement, limite de propriété...).
  • Prise en compte des particularités de votre site.
  • Des tests de perméabilité si nécessaire.

 

Un  rapport complet nous est remis par le bureau d'étude comprenant :

  • Une présentation de l'analyse du site (plan de situation, profil pédologique, carte géologique...).
  • La définition de la filière d'assainissement (type d'installation, dimensionnement adapté à votre situation),
  • Le plan de l'installation : fosse et système d'épandage.
  • Un schéma de fonctionnement.
  • Les préconisations techniques (conditions d'implantation, conseils d'installation, d'entretien, explications de fonctionnement...).

 

Sachez enfin que nous devons joindre à la demande de permis de construire, une attestation de conformité du projet d'assainissement non collectif. Cette demande est délivrée par le SPANC (Service Publique d'assainissement non collectif) de la commune en amont du projet.

Partager cet article

Twitter Facebook Google +

A propos de l'auteur

Avatar

Roland Sénard

Ça pourrait aussi vous intéresser

  • En savoir plus

    Art-construire-1
    Le mercredi 22 février 2017

    Construire sa maison : une réflexion...

    Enfin, vous vous lancez : vous avez décidé de faire construire votre maison. Cela représente...

  • En savoir plus

    construireaccesmaison
    Le lundi 5 octobre 2015

    Construire sa maison : la gestion des...

    L'accès au chantier est une étape nécessaire au démarrage de la construction de sa maison....

  • En savoir plus

    choisirsonterrain
    Le vendredi 31 juillet 2015

    Acheter un terrain pour construire,...

    Quel terrain choisir pour faire construire sa maison ? Retrouvez nos conseils pour vous aider à...